UN MINISTRE DE LA JUSTICE RENVOYÉ EN CORRECTIONNELLE !

Diffamation: Bayrou renvoyé en correctionnelle pour janvier 2019

 

Mis en examen pour diffamation en novembre 2016, le nouveau ministre de la Justice se présentera devant la 17e chambre correctionnelle de Paris, a confirmé son avocat.

Nommé mercredi ministre de la Justice, François Bayrou devra bien faire face à la justice. Le leader du Modem a été renvoyé en correctionnelle, pour diffamation, à l’occasion d’un procès qui se tiendra le vendredi 10 janvier 2019 devant la 17e chambre correctionnelle de Paris.

L’affaire remonte au 28 septembre 2015. En pleine séance du Conseil communautaire à Pau-Béarn-Pyrénées, François Bayrou met en cause le fonctionnement d’El Sistema France, une association d’aide sociale aux enfants et aux jeunes en difficultés. L’édile de Pau accuse cette dernière de « vouloir faire de l’argent sur une expérience humaniste », alors qu’un partenariat était évoqué avec cette structure

Visé par une plainte en diffamation en décembre 2015, François Bayrou a finalement été mis en examen en novembre 2016. Une procédure quasi-automatique dans ce genre d’affaires.

Bayrou maintient ses accusations

En déplacement à Pau, le ministre a maintenu vendredi ses accusations devant quelques journalistes: « C’est une association qui a essayé de se faire verser de l’argent par la ville alors qu’elle n’a rien fait pour nous. J’ai refusé et j’ai dit que je n’acceptais pas ces attitudes mercantiles, ce qui n’est pas une injure. Je l’ai dit en tant que maire et je le maintiens. »

Il a ajouté que la mairie avait d’abord cru à la compétence des membres de l’association, avant de réaliser qu' »ils ne savaient rien faire », n’avaient « jamais créé un orchestre ».

« Nous avons créé cet orchestre symphonique avec des gens des cités et ils se produisent, c’est une réussite incroyable. Et eux, quand on était sur le point de créer cet orchestre, ils ont voulu nous faire signer une convention qui prévoyait qu’on leur verserait entre 8 et 15%, à leur discrétion, de toutes les sommes consacrées à l’orchestre, des sommes d’argent public et des sommes de mécènes », a ajouté Bayrou.

Mais sera bien présent au tribunal

François Bayrou « sera présent » lors de l’audience, a confirmé l’avocat du ministre, Mario Stasi, qui a également assuré que son client n’avait fait « que mettre en exergue les agissements peu scrupuleux d’une association ».

« Le tribunal a déjà en sa possession tous les éléments qui confirment ses déclarations », a-t-il ajouté, avant de préciser que Bayrou avait lui-même déposé une plainte pour « dénonciation calomnieuse », en février 2017.

Publicités