Homo sapiens : notre espèce est 100 000 ans plus vieille que ce que l’on pensait

L’ancêtre de l’humanité n’a pas 200, mais 300 000 ans. Des fouilles ont permis de découvrir des fossiles de l’Homo sapiens en Afrique. Ils ne viennent pas d’Éthiopie, mais du Maroc.

 

Si l’Homo sapiens vivait bien il y a 200 000 ans à l’est de l’Afrique, l’équipe du professeur Jean-Jacques Hublin vient de démontrer que 100 000 ans plus tôt, d’autres Homo sapiens peuplaient déjà le nord-est du continent. Des fragments fossilisés de cinq individus ont été découverts par hasard au Maroc dans la mine de Jebel Irhoud. La datation est formelle : -300 000 ans. Cela change totalement le scénario établi de l’apparition de notre ancêtre Homo sapiens sur le continent africain. « Le berceau de l’humanité, c’est l’Afrique », explique le professeur d’anthropologie.

L’humanité n’a pas de date et de lieu de naissance

Ces ancêtres ont des faciès modernes, mesurent 1m60, ont d’excellentes dents. Leur crâne est en revanche plus plat, leur cerveau étant encore en développement. Il s’agissait de chasseurs-cueilleurs, bien adaptés à des chasses en savane. Pour le professeur Yves Coppens, cette découverte montre bien que l’humanité n’a pas de date et de lieu de naissance, mais bien plusieurs foyers à plusieurs époques sur le même continent. Ce continent africain, nos ancêtres y séjourneront 250 000 ans avant que certains partent pour peupler le reste du monde.

Publicités