7% des Américains pensent que le lait chocolaté provient des vaches marrons

16 millions d’Américains pensent que le lait au chocolat provient des vaches marrons, ici des vaches du Limousin dans leur étable à Arras

Mais d’où vient le lait chocolaté? Du pis d’une vache qu’on trait, naturellement. Après, il suffit de rajouter du chocolat en poudre. Logique, non? Ça parait simple et naturel. Et pourtant, ce n’est pas ce que pensent 7% des Américains. Selon un sondage en ligne du National Dairy Council dont le Washington Post rapporte les résultats, ils sont 16,4 millions à estimer que le lait chocolat provient… directement d’une vache marron. 

Ceci n’est pas une blague, l’équivalent de la population de Pennsylvanie le pense vraiment. Pire, le résultat étonne parce qu’il aurait pu être beaucoup plus élevé tant les Américains sont ignorants en matière d’agriculture, selon le journal. Ils ne savent pas où la nourriture est cultivée ni comment les aliments sont transformés. 

« Il n’y a qu’à aller au magasin »

Au début des années 1990, une étude du département américain de l’Agriculture avait déjà révélé quelque chose d’assez inquiétant: près d’un adulte sur cinq ne savait pas que les hamburgers étaient fabriqués à partir de boeuf. La même étude montrait à quel point les Américains ignoraient par exemple ce que mangeaient les animaux

Et les experts en éducation ne sont pas particulièrement persuadés du fait que les choses aient réellement changé en 30 ans. « Les Américains pensent que s’ils ont besoin de nourriture, il n’y a qu’à aller au magasin. Rien ni personne n’apprend aux enfants la provenance des aliments », déplore au Washington Post, Cecily Upton, co-fondatrice de FoodCorps, une association qui intervient dans les écoles pour parler agriculture. 

La frite, « légume » le plus consommé

Dans certaines couches de la population, notamment citadine, la méconnaissance alimentaire peut aller loin. Une équipe de chercheurs avait interrogé des élèves dans un lycée de Californie situé en pleine ville. Résultat, plus de la moitié ne savait pas que les cornichons étaient des concombres, ou que les oignons et les laitues étaient des plantes. Trois sur dix ne savaient pas non plus que le fromage était fabriqué à partir de lait. 

Comment l’expliquer? Pour l’historienne Ann Vileisis, cette ignorance provient du système alimentaire industriel: les Américains ont déménagé dans les villes au début des années 1800. Du coup, beaucoup moins d’habitants ont été impliqués dans la production des aliments. Une tendance exacerbée par les innovations en matière de transport qui permettent d’envoyer de la nourriture transformée loin et vite. 

Cela expliquerait une dernière chose: les frites figurent au premier rang des légumes les plus consommés outre-Atlantique. Et beaucoup d’enfants ne savent pas qu’elles viennent d’une pomme de terre

Publicités