L’armée russe pense avoir éliminé Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daech

Le ministère de la défense russe dit avoir probablement tué le chef de l’État islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, dans une frappe aérienne au sud de Raqqa, en Syrie. Dans un communiqué, le ministère dit néanmoins toujours chercher confirmation de sa mort après le bombardement, qui a eu lieu le 28 mai dernier. La frappe ciblait une réunion des chefs de Daech.

« D’après l’information qui est en ce moment-même en train d’être vérifiée par différents canaux, le chef de l’État islamique Abou Bakr Al-Baghdadi était aussi présent à la réunion et aurait été éliminé dans le bombardement », écrit l’agence de presse russe RIA, citant le ministère. Si la nouvelle est avérée, il s’agirait d’un coup fatal porté à l’organisation terroriste, déjà pratiquement chassée d’Irak et de son dernier bastion là-bas, Mossoul, et en passe d’être défaite en Syrie avec l’actuelle bataille de Raqqa.

Source : France Info

Publicités