LE PARTI SOCIALISTE SURVIVRA ET TANT MIEUX !

Je trouve pitoyables tous ces caciques de l’oligarchie socialiste d’hier, qui doivent toute leur carrière de professionnel de la politique au Parti à la Rose et qui quitte le navire socialiste, en pleine tempête. Eux, qui sont coresponsables du naufrage qui se prépare et qui comme les pompiers pyromanes affirment vouloir sauver le socialisme, en se sauvant comme des rats.

Jean-Pierre Chruszez

Ils se discréditent et dissolvent le peu de crédit dont disposent encore les politiques de gauche. Je trouve lamentable les Valls, Hamon et autres petits ambitieux qui se mettent à vouloir devenir des Mélenchon canada-dry et autre ersatz de Macron.
Le marché de politique de l’hexagone est en pleine mutation suite à l’offre nouvelle d’En marche (qui en soi n’a, paradoxalement, rien d’innovante surtout quant au projet). Il n’y a pas changement de paradigme, au contraire le système sort renforcé, plus libéral, toujours fondé sur la croissance, toujours plus inégalitaire, etc. Nous allons vivre, à court terme, une recomposition suite à l’irruption sur le marché du politique d’une offre perçue donc comme innovante (à tort) devenue presque monopolistique. Mais les entreprises partisanes vont rapidement s’adapter, digérer la soi-disant innovation et de nouveau poursuivre, sous des appellations parfois nouvelles, leurs jeux traditionnels.

IL  N’Y A PAS  DE CHANGEMENT DE PARADIGME.   Lire  ICI


Dans ce mouvement, le parti socialiste s’adaptera, d’autant plus facilement, qu’il incarne des valeurs universelles et éternelles. L’espérance qu’il porte ne peut se dissoudre dans la médiocrité du comportement de certains de ses leaders égocentriques, notamment les Frondeurs (les Fossoyeurs !), dont Marie Noëlle Lienemann est la représentante la plus détestable.

le parti socialiste survivra et tant mieux.

Publicités