Bouches-du-Rhône: un homme projetait un attentat contre des migrants

Samedi, un homme de 21 ans a été mis en examen pour entreprise individuelle terroriste. Proche de l’ultra-droite, il voulait passer à l’action contre des migrants et des jihadistes.

 

Un homme de 21 ans a été interpellé mercredi dernier par la gendarmerie nationale à Tarascon (Bouches-du-Rhône) et mis en examen samedi pour apologie du terrorisme et entreprise individuelle terroriste, a appris franceinfo lundi 3 juillet, de source proche de l’enquête confiée à la sous-direction anti-terroriste.
Fiché S et proche de l’ultra-droite
L’homme était fiché S et proche de l’ultra-droite. Il a déjà été condamné par le passé pour des violences et pour des dégradations à l’aide d’engins incendiaires. Très présent sur les réseaux sociaux, l’homme de 21 ans avait notamment un profil Facebook sur lequel il glorifiait Anders Behring Breivik, terroriste norvégien d’extrême droite, responsable de la tuerie de masse de l’île d’Utoya, en juillet 2011.L’homme voulait passer à l’action contre les migrants et les jihadistes, selon les messages qu’il a laissés sur les réseaux sociaux.

Deux proches de l’ultra-droite arrêtés ce week-end

Bien que totalement déconnectée de l’arrestation d’un jeune homme dans le Val-d’Oise qui évoquait un projet d’attentat contre Emmanuel Macron, c’est le deuxième suspect proche de l’ultra-droite mis en examen ce week-end pour une entreprise terroriste individuelle.Les deux affaires ont d’ailleurs été confiées à la sous-direction anti terroriste, qui relève de la direction centrale de la police judiciaire.

Publicités