La proposition de la dernière chance de la Région et des Départements pour le Canal Seine-Nord

Au poker, ça s’appelle « faire  tapis ». Xavier Bertrand (LR), président de Région a rencontré le Premier ministre Edouard Philippe hier soir pour évoquer le dossier Seine-Nord dans l’impasse.

«  Je suis venu avec une proposition, conçue avec les présidents de Départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise. Compte tenu des difficultés de l’Etat sur le plan budgétaire, nous avons indiqué que nos collectivités étaient prêtes à financer la part de l’État pour les frais liés au canal jusqu’en 2019, sans augmenter notre participation, qui est au total d’1 milliard d’euros  ».

Payer autant mais plus vite

Autrement dit, Région et Départements se disent prêt à payer non pas davantage que prévu, mais à payer plus vite, en attendant que les comptes publics de l’Etat repassent au vert. D’après Xavier Bertand, pour les collectivités, cela revient à payer 200 millions en 2018-2019 au lieu de 100.

« À eux de nous dire s’ils veulent faire ce canal. Est-ce que sont les technos et les comptables qui décident ou les politiques  ? »

«  Le Premier ministre veut trouver une solution. Maintenant, la balle est dans leur camp. Á eux de nous dire s’ils veulent faire ce canal. Est-ce que ce sont les technos et les comptables qui décident ou les politiques ?  ». Jean-René Lecerf, président du Département du Nord (DVD) estime qu’il s’agit «d’une question de parole de l’Etat ». En cas de refus, Xavier Bertrand a en tous cas prévenu dès la semaine dernière lors d’un déplacement dans la Somme : « Ce sera une déclaration de guerre  ».

Source La Voix du Nord

Publicités