« L’INTELLIGENCE A TOUTES LES SAUCES »

Par Hervé Abouadaou

Je ne sais pas si vous avez remarqué qu’autour de nous tout devient « intelligent ». Nous ne serions donc que des neuneus.

Cela m’exaspère : compteur intelligent, maison intelligente, feu tricolore intelligent, ville intelligente, …le tout couronné d’anglicismes à vomir (ex. Smart City).

Si l’on prend par exemple le cas de la « ville intelligente » il s’agit avant tout d’un thème de campagne politique qui masque le fourre-tout numérique qui se cache derrière.

C’est ainsi que la municipalité béthunoise, animée par sa communication vide mais effrénée, voudrait nous faire croire aux vertus d’une ville durable, meilleure, douce. En fait, il ne s’agit que d’une logique d’empilement des réseaux de communication sans cohérence d’ensemble.

Les discours pompeux et teintés de termes « high tech » (vivent les anglicismes qui dénotent une intelligence supérieure) ne résolvent rien. Ils ne sont qu’un simple affichage de volonté de promouvoir des solutions nouvelles, qui seraient par essence intelligentes !

Si la « smart city », ce rêve futuriste évoqué dès 2005 par Bill Clinton, à l’échelle locale béthunoise prête plus à sourire qu’à s’enthousiasmer, il n’en demeure pas moins que cette volonté politique se garde bien d’évoquer clairement les rapports privilégiés qu’elle entend promouvoir avec des acteurs privés.

Je n’ai pas entendu jusqu’ici l’opposition municipale s’exprimer sur ces partenariats et le glissement de la sphère publique vers la sphère privée. Peut-elle se réveillera-t-elle en septembre prochain ? Elle ferait sans doute preuve d’intelligence !

Publicités