L’Inde va fermer près de la moitié de ses restaurants McDonald’s  

La chaîne de fast-food va fermer 169 restaurants en Inde, soit 40% de ses restaurants du pays, dans un secteur très concurrentiel et en plein développement

Dans les pays émergents, les fast-food sont généralement en pleine expansion. Ce qui va de pair avec l’obésité et les maladies cardiaques… Dans ce secteur très juteux pour les multinationales alimentaires, l’Inde n’est pas en reste et a vu s’implanter de nombreuses chaînes comme Pizza HutKFC ou McDonald’s. Il faut dire que le milliard d’Indiens ayant soif de l’American way of life représente un potentiel lucratif pour ces entreprises. Le marché de la restauration rapide en Inde est en effet estimé à 1,5 milliards de dollars et croît d’environ 15 % par an.

Dans ce contexte, la chaîne de restaurants McDonald’s devra pourtant fermer prochainement pas moins de 40 % de ses restaurants en Inde. En mettant fin à son partenariat avec une franchise locale, elle perd de nombreuses parts de marché.

169 McDonald’s vont fermer en Inde

La raison de cette fermeture ? Un conflit dans le partenariat avec la franchise locale, Vikram Bakshi. Le président de cette entreprise a déclaré à la presse : “C’est un nouveau comportement méprisant, malhonnête et tyrannique de la part de McDonald’s”. 

mcdonalds inde

© cinemarketing / Shutterstock.com

McDonald’s avait déjà fermé la majorité de ses restaurants de New Delhi il y a deux mois en raison de la bataille avec Vikram Bakshi. La firme possédait près de 400 restaurants dans 65 villes. Elle perd déjà du terrain face à des chaînes comme Domino’s Pizza ou Pizza Hut.

Un manque à gagner pour le géant américain

Ce conflit ne serait que temporaire, mais la chaîne de fast-food doit à présent trouver un nouveau partenaire local pour rouvrir des franchises. On ne sait pas si la classe moyenne indienne avide de graisses saturées attendra la réimplantation des McDonald’s sur le territoire ou ira les chercher ailleurs. Quoi qu’il en soit, le géant américain ne devrait pas trop souffrir d’une telle perte au vu de son poids dans le monde.

Rédigé par Pauline Petit, ConsoGlobe

Publicités