EXCLUSIF – La popularité de Macron dégringole encore en septembre

Dans notre baromètre mensuel YouGov, le couple exécutif voit son image se dégrader une nouvelle fois à la rentrée après un été compliqué.

CHARLES PLATIAU / REUTERS

Après un été difficile, la cote de popularité du président Macron chute encore de 6 points dans notre baromètre YouGov.

 Le mois d’août fut morose, la rentrée n’est guère plus réjouissante. La cote de popularité du couple exécutif poursuit sa chute vertigineuse. Selon notre baromètre mensuel réalisé par YouGov pour Le HuffPost et CNewsEmmanuel Macron voit son image se dégrader pour le deuxième mois consécutif dans l’opinion. Sa cote de confiance perd 6 points en septembre pour atteindre 30% d’opinions favorables après en avoir perdu 7 au mois d’août.

Un désamour qui justifie amplement le changement de stratégie de communication de l’Elysée. Mais celui-ci n’a pour l’heure pas eu le temps d’infuser dans l’opinion. Il faudra attendre le mois d’octobre pour déterminer si l’hémorragie a été enrayée.

En plein débat sur la réforme du code du travail, c’est du côté des électeurs socialistes (-8 points) et d’extrême gauche (-7 points) que la baisse est la plus notable. Mais le coeur de cible électoral du président n’échappe pas à la décrue: le chef de l’Etat perd encore 6 points chez les électeurs du centre. A l’inverse, Emmanuel Macron regagne 6 points chez les sympathisants Les Républicains (à 45% d’opinions favorables), preuve que les réformes libérales et les coupes budgétaires ordonnées par l’exécutif ne déplaisent pas à tout le monde.

Le premier ministre Edouard Philippe ne fait pas beaucoup mieux. Le chef du gouvernement perd à nouveau 5 points en septembre pour s’établir à 32% d’opinions favorables. Ce dernier reste toutefois plus populaire que le président, grâce notamment à un rebond très net chez les électeurs centristes (84% d’opinions favorables, +7 points).

Pas de miracle non plus du côté de l’exécutif. Avec 29% d’opinions favorables, le gouvernement dans son ensemble perd 4 points par rapport au mois d’août, même si certains ministres tirent encore leur épingle du jeu (voir notre palmarès des personnalités ci-dessous). Petite consolation: 1 Français sur 2 estime que le gouvernement est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays » (50%, +1 point). En attendant, ces décisions coûtent très cher en terme d’image au président et à son premier ministre.

Source  :  Geoffroy Clavel, Chef du service politique du HuffPost

Publicités