Réforme du Code du travail : une majorité de Fainéants opposée aux ordonnances

RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL

 Selon un sondage réalisé  après la divulgation des ordonnances réformant le Code du travail, près de 6 Français sur 10 se disent opposés à leur contenu. Ils jugent notamment que cette réforme va »réduire le pouvoir des syndicats dans les entreprises » et « détériorer » les conditions de travail des salariés.

Une forte majorité des Français est défavorable aux ordonnances réformant le droit du travail, présentées jeudi par le gouvernement, selon un sondage (1) Harris Interactive pour RMC et Atlantico publié ce vendredi. Selon cette enquête, réalisée après leur présentation, 58% des Français se disent opposés à ces ordonnances, contre 42% qui y sont favorables -à noter cependant que les électeurs d’Emmanuel Macron y sont en revanche largement favorables (82% contre 18%)

Pour une majorité très large des personnes interrogées (71% contre 29%), la réforme va « réduire le pouvoir des syndicats dans les entreprises ». Pour 54% (contre 46%), elle va « détériorer » les conditions de travail des salariés. A peine 43% (contre 57%) pensent qu’elle va « améliorer la compétitivité des entreprises », 36% (contre 64%) qu’elle va « améliorer la croissance » et 31% qu’elle va « permettre de réduire le chômage ».

L’élargissement du CDI de projet à d’autres secteurs que celui du bâtiment plébiscité

Dans un autre sondage (2) Odoxa pour le Figaro et franceinfo, réalisé avant la divulgation du contenu des ordonnances, 52% des personnes interrogées disent penser, sur le principe et quelle que soit leur opinion sur la présente réforme, que réformer le Code du travail peut permettre de favoriser l’emploi et l’activité économique des entreprises. 48% estiment le contraire. 

Questionnées sur quelques mesures figurant dans le projet gouvernemental, elles se montrent majoritairement hostiles (57%) au plafonnement des dommages et intérêts obtenus aux prud’hommes. En revanche, sept Français sur dix soutiennent deux autres mesures figurant dans les ordonnances : « l’élargissement du CDI de projet à d’autres secteurs que celui du bâtiment » et « la possibilité pour les petites entreprises de conclure un accord d’entreprise avec un représentant du personnel en dehors des syndicats »

(1) Ce sondage a été réalisé en ligne le 31 août auprès d’un échantillon de 1004 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus (méthode des quotas).

(2) Publié jeudi, le sondage Odoxa a été réalisé en ligne les 30 et 31 août auprès d’un échantillon de 995 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Code du travail : 57% des Français trouvent justifié le mouvement du 12 septembre

La CGT appelle à une grande journée d’action le 12 septembre contre la réforme du Code du travail

Un sondage exclusif Ifop/Fiducial pour Sud Radio indique que 57% des Français trouvent « justifié » l’appel syndical à la manifestation et à la grève le 12 septembre prochain, en réaction au projet de réforme du Code du travail. Un soutien légèrement inférieur au mouvement d’opposition de la loi El Khomri il y a plus d’un an.

Avant même la révélation du contenu des ordonnances prévues pour réformer le Code du travail, la CGT avait coché la date du 12 septembre pour manifester dans la rue son opposition à ce projet. Un choix sur lequel le syndicat n’est pas revenu suite à la rencontre entre les syndicats et le Premier ministre le 31 août dernier. Mais alors que la CGT a été rejointe dans ce combat par le syndicat Sud notamment, reste à savoir si le mouvement sera suivi par les Français.

Or, selon une enquête Ifop/Fiducial pour Sud Radio, 57% d’entre eux trouvent « justifié » ce mouvement social, dont 23% le trouvent « tout à fait justifié » et 34% « plutôt justifié ». À l’inverse, 43% des Français ne le trouvent « pas justifié » (27% « plutôt pas justifié » et 16% « pas du tout justifié »).

question 1 sondage manif 12 septembre.png

Sans surprise, c’est du côté des partisans de la France Insoumise, très opposée à cette loi, que le soutien au mouvement social est le plus fort (le parti mené par Jean-Luc Mélenchon a d’ailleurs lui-même appelé à une autre journée d’action le 23 septembre). 92% d’entre eux trouvent cette manifestation justifiée, contre 19% seulement pour les partisans de La République En Marche, le parti du président de la République Emmanuel Macron. Les Français interrogés qui se disent proches du Front national et du Parti socialiste soutiennent eux aussi ce mouvement, avec respectivement 73% et 63% d’avis favorables. En revanche, ceux qui se disent proches des Républicains ne sont que 38% à apporter leur soutien aux syndicats pour cette journée d’action

Alors que ce projet de loi est souvent comparé à la loi El Khomri, passée difficilement à la fin du quinquennat de François Hollande, cette enquête nous rappelle que le 20 mai 2016, le soutien des Français au mouvement social s’élevait alors à 65% (62% le 25 mai, 61% le 1er juin et 59% le 8 juin).

Question 2 sondage manif 12 septembre.png

question 3 sondage manif 12 septembre.png

méthodo sondage 12 septembre.png

NDLR :LES  FAINÉANTS SONT INVITÉS À LA DÉDICACE

Publicités