Homosexualité, vie intime… Un ami de Brigitte et Emmanuel Macron se confie sans filtre sur le couple présidentiel !

 Dans le dernier numéro de Gala, Philippe Besson, auteur du livre Un person­nage de roman et proche d’Emmanuel et Brigitte Macron, se confie sur la relation fusionnelle du couple présidentiel.

L’écrivain Philippe Besson a suivi Emmanuel Macron durant sa campagne présidentielle. Dans son ouvrage Un person­nage de roman (publié le 7 septembre chez Julliard), cet intime des Macron livre de nombreux commentaires et indiscrétions sur le couple présidentiel. L’auteur et ami du président s’est laissé aller à la confidence dans le dernier numéro de Gala, en kiosque ce mercredi 13 septembre.

Dans son ouvrage, Philippe Besson décrit Emmanuel Macron comme un être froid et impassible. « C’est aussi sa nature profonde. Il répugne à montrer ses senti­ments et n’a pas beau­coup d’amis. Il croit par ailleurs qu’un président doit culti­ver une part de mystère« , assure l’écrivain à Gala.

Seules les attaques envers son épouse Brigitte semblent pouvoir agacer le chef de l’État. « C’est une ligne rouge pour lui. Brigitte est la part d’hu­ma­nité d’Em­ma­nuel Macron. Et la part non négo­ciable. Il se souvient de la violence à laquelle ils ont été confron­tés pour impo­ser leur couple. ‘On a été trai­tés comme des parias’, dit-il. Cela a forgé sa volonté et lui a donné de la force. L’es­sen­tiel pour lui se joue là, dans le noyau fami­lial. Sa mère le décrit d’ailleurs comme un garçon sensible« , livre Philippe Besson.

Par ailleurs, l’auteur d’Un personnage de roman a pu voir de ses propres yeux la relation fusionnelle qu’entretiennent Emmanuel et Brigitte Macron. « Il est très atten­tif et très atten­tionné avec elle. Il l’em­brasse souvent, écoute son avis en réunion. En dépla­ce­ment, il cherche sans cesse son regard. Même devenu président, il garde du temps pour elle. Leur rela­tion est très égali­taire« , déclare-t-il. « Brigitte Macron est quelqu’un d’in­croya­ble­ment libre. On ne lui fera pas faire ce qu’elle ne souhaite pas faire. Elle est égale­ment plus moderne que son mari. Notam­ment dans ses goûts cultu­rels« , poursuit l’ami du couple dans les colonnes de Gala.

De fait, pour Philippe Besson, il n’y a pas de doute sur le rapport aux femmes du président de la République : « Ce n’est pas un macho, mais sans doute pas un fémi­niste non plus ! Il a conscience qu’il a baigné dans une culture mâle, guer­rière, lorsqu’il travaillait dans la banque notam­ment, et qu’il doit se déprendre de cela« , estime-t-il.

Alors, quand Philippe Besson a eu vent des rumeurs autour de la prétendue homosexualité d’Emmanuel Macron, il est tombé des nues. « C’était aussi absurde que si on m’avait dit qu’Em­ma­nuel Macron était noir. Le fait que la rumeur ait si bien prise est le signe d’une société encore homo­phobe et miso­gyne. Un homme ne pour­rait pas vivre avec une femme plus âgée, sauf à être un homo ou un gigolo !« , analyse-t-il. « J’ai d’abord pensé qu’il avait tort de faire état publique­ment de cette légende urbaine, puis j’ai compris qu’il s’agis­sait d’une décla­ra­tion d’amour à son épouse, laquelle a souf­fert de la rumeur et des attaques sur son âge« , rapporte l’auteur à Gala. 

Il va falloir, si ce n’est trop tard, nous défaire de nos pesanteurs, apprendre à partager, créer les conditions d’une véritable démocratie participative et enfin favoriser l’émergence d’un ordre politique et éthique commun à toute l’humanité, fondé sur la laïcité qui en est la raison et les droits de l’Homme qui en est le ciment. Faute de quoi de nouvelles formes de totalitarisme, politique, religieux ou autres tenteront de prendre le pouvoir. JPC

 

Publicités